Pourquoi courir?

Publié le par Hooly

 Pourquoi courir?

"Si la chance est avec toi, pourquoi courir? Si la chance n'est pas avec toi, pourquoi courir?" professe le sage Guardi Guedj, l'aïeul de tout le monde dans Les Cavaliers de J. Kessel. Avant de mettre en ligne quelques articles pratiques sur la course à pied, voici un article apéritif doux-amer pour la mise en bouche.

(mon ami le Chat)

On court parce que...


On est liiiiiibre

Pas besoin de s'inscrire, pas besoin de prof, pas d'horaire, pas de stade. La course à pieds est le sport de la liberté par exellence, on peut courir partout, à tout moment, quelque soit son rythme de vie. On peut courir seul, sans un entraineur qui vous hurle dessus parce que "c'est bon pour vous" assis sur votre dos pour que votre menton touche le sol. On est libre de marcher, de s'arrêter pour regarder un lapin détaler, de faire demi-tour au bout de 10 ou de prolonger la séance...


Ca fait travailler tout le corps

Amis des clichés bonjour: les nageurs ont le dos carré, les sprinters la cuisse épaisse, les joueurs de tennis l'épaule charnue et les joueurs de pétanque l'haleine pastisée! Alors que les coureurs de fond sont fins et musclés partout partout. Les muscles longs de l'endurance sont beaucoup moins apparents que les muscles courts de l'effort violent. Si les jambes et les fessiers sont bien entendu les plus sollicités, c'est bien tout le corps qui travaille: les bras assurent l'équilibre et la propulsion, les abdos sont mis à rude épreuve... Contrairement au vélo, où seule la partie inférieure du corps s'active, la course exige la mobilisation de tous les groupes musculaires.


C'est bon pour le corps

Je me souviens lors d'un passage à vide de mon premier semi-marathon avoir eu pour lièvre une mamie d'environ 70 ans qui trottinait sans difficulté vers la ligne d'arrivée. Il est aujourd'hui acquis que le sport est la meilleure médecine préventive contre la sédentarité et on estime que l'activité physique prolonge l'espérance de vie d'un an ou deux. Pourquoi la sédentarité est mauvaise? Parce que sans effort, le muscle cardiaque perd de sa puissance et donc reçoit et renvoie moins de sang dans le corps. Donc l'ensemble de l'organisme est moins bien oxygéné et aura beaucoup plus de difficultés à récupérer en cas d'attaque cardiaque. Si on associe sédentarité avec tabagisme, pilule, obésite ou excès alimentaire et hypertension, ça devient encore plus risquée! Comme tous les muscles, plus on s'en sert et plus le coeur est en forme.

Concrètement courir permet une amélioration des système cardio-vasculaire et pulmonaire, une meilleure irrigation du corps, une baisse de la tension artérielle, une baisse du mauvais cholestérol et une hausse du bon cholestérol, une meilleure gestion des sucres avec économie d'insuline.


C'est bon pour la tête

Quand on travaille ou procrastine en surfant toute la journée, quand on a une grosse colère, des angoisses, rien de tel que de prendre ses runnings et de courrir sans autre but que de s'aérer le corps et la tête. On apprécie vite l'état de méditation rêverie dans lequel on entre lors de ses entrainement. En courant, non seulement on élimine les tension mais en plus on bénéficie de la sécrétion d'endorphine. Du point de vue physiologique, un coeur entraîné gère mieux les accélérations dûes au stress et contribue à les diminuer.

Un autre aspect appréciable est l'amélioration de la connaissance et de la confiance en soi. Quand on court, il y a une véritable écoute de son corps et l'on se suprend à repousser sans cesse et sans douleur ses limites. La course à pied est très gratifiante car on améliore très vites ses capacités: en quelques semaines, on arrive à courir une heure sans problème, de plus en plus vite, excellent pour l'ego. La meilleure preuve de ce bien-être est que la plupart des personnes qui se mettent à courir pour des raisons pratiques (maigrir, arrêter de fumer, ...) continuent pour le simple bien-être que cela peut leur procurer. Attention d'ailleurs à l'effet dépendance des bonheurs post-entrainements où l'endorphine provoque des orgasmes du cerveau...


C'est démocratique

Imaginez: vous êtes un footballeur et vous jouez avec Platini, vous êtes une joueuse de tennis et vous frappez dans la balle contre Navratilova (inutile de me dire que mes références sportive datent un peu, mes seuls souvenirs de compétition sportives remontent au Stade 2 de la maison familiale). Et bien en course à pied, c'est vrai! Quand vous trottinez sur le marathon, vous mettez vos pieds dans ceux des meilleurs champions du monde. On les voit sur la ligne de départ, on les croise sur les parcours en épingle, c'est la classe de claquer la bise à Benoit Z. avant de s'élancer sur un 10 kilomètres.

De plus, pour courir une compétition, pas besoin d'être licencié ou d'appartenir à un club: il suffit de montrer un certificat médical et on a le droit de s'aligner avec les champions.


C'est économique

Une paire de chaussures, point. Pas d'abonnement, pas de tenue, pas de frais. Le seul équipement nécessaire est une bonne paire de chaussures, soit 100 euros en temps normal et 40/50 euros en période de soldes. Sachant qu'on garde ses chaussures environ un an, ça fait 4 euros par mois, le prix d'une entrée en piscine.


C'est écologique

A part vos chaussures plus ou moins plastiquées et donc explosives, courir n'est pas une activité polluante. Aucun moteur pour vous propulser, tirer, pousser, porter: pas de tire-fesse, pas d'hélicoptère, pas de 4*4, pas d'équipements kkbeuk. Juste votre énergie humaine et du CO2 expiré en quantité légèrement supérieur... On parle d'ailleurs de sport autoporté: contrairement au vélo ou à la natation, c'est votre corps seul qui est en action.Pendant l’effort de marche ou de course, le sujet doit mobiliser son propre poids, (d'où une dépense calorique plus importante).


C'est sportif

Si vous pratiquez déjà un autre sport, la course à pied est un excellent complément d'activité: elle développe l'endurance et la résistance. Qu'elle soit utilisée en guise d'échauffement ou pratiqué en activité régulière, elle améliore les performances.


C'est touristique

A chercher des coins où courir, on découvre des lieux et des ambiances insoupçonnables, encore plus vrai si l'on voyage beaucoup. Mais traverser Paris à 7h du mat' le dimanche est déjà une superbe découverte. Quand on est coureur, on traque le parc, la verdure, chez soi, en vacances, en déplacement...


On ne court pas parce que...


On vit dans une ville polluée

Beaucoup de gens se mettent à la course à pied en arrêtant de fumer, malheureusement, courir entre le périphérique et une voie rapide est aussi suicidaire que se griller sa gauloise matinale. Lors du travail en aérobie, l'air inspiré pénètre beaucoup plus en profondeur les poumons, autrement dit, si l'air est plein de déjections de 4*4, c'est vos alvéoles qui trinquent.


C'est mauvais pour les articulations

Pouf, pouf, pouf, à s'écraser lourdement sur le bitum, les chevilles et les genoux trinquent. La course se distingue de la marche parce qu'elle est une succession de bonds. Tel le marsupilami, on les enchaîne avec plus ou moins de grâce et du coup, on multiplie les appels et les réceptions qui peuvent être considérés comme des micro-traumatismes. Il faut donc mieux courir sur un sol souple (chemin, sable dur, pistes...) plutôt que sur route ou béton. Même si les accidents musculaires sont rares, surtout si on s'échauffe correctement, les entrainements trop ambitieux peuvent occasioner des tendinites.


Ca fait mal aux pieds

Si on est mal chaussé (chaussures trop petites, trop grandes, mal adaptées), les frottements répétés peuvent provoquer des ampoules ou, pire, d'artistiques hématomes sous les ongles qui malgré leurs jolies couleurs ont la désagréable propriété de faire tomber lesdits ongles.


On est en surpoids

Pouf pouf pouf toujours, plus on est gros et plus il faut éviter de courir. La marche active est préférable pour préserver les articulations qui doivent supporter un poids trop important. Il faut savoir qu'une heure et demi de marche active est aussi bénéfique que 30 mn de course, surtout si celle-ci est mal gérée. Donc si la course à pied est un excellent moyen pour mincir, il faut parfois attendre d'avoir déjà perdu du poids avant de s'y mettre. Dans le doute, un médecin pourra vous aider et vous préparer un entrainement adéquat.


C'est logoté

Les vegan trouveront des chaussures sans cuir sans souci, mais les alter-mondialistes auront du mal à se chausser. Au rayon runnings, l'étiquette vous dit toujours que vos nouvelles chaussures ont été assemblées en Chine, au Bangladesh et arborent les logos de la honte de Nike, Reebok ou autre marque 100% pubs. Pas de matériel technique équitable et bio. Sur les courses, vous avez un dossard Gaz de France sur vos T-shirts, j'aurai l'occasion d'en reparler...


Ca pollue

Le 10 avril, si vous êtes allés encourager les coureurs du marathon de Paris, vous avez pu voir les rues une fois la meute passée: un cauchemard écologique Des milliers de mini-bouteilles d'eau jetées sur le pavé parisien tous les 5 km (400 000 cette année). Le pire étant la ligne de départ où chacun abandonne son T-shirt, son sac poubelle ou sa bouteille d'eau pleine d'urine (j'avoue: je n'ai jamais su si c'était du jus de pomme ou si des gros dégoutants se soulageaient dans des bouteilles pour éviter de louper le départ...)


On se fait embêter

Il y a ceux qui ne courent pas et trouvent que courir est un sport de beauf-boeuf (c'est sûr que le visionnage de foot à la télé est des plus valeureux!), il y a ceux qui courent et qui se sentent obligés de vous donner des conseils, surtout si vous êtes une fille et surtout si vous êtes jeune, il y a ceux qui sont assis sur les bancs et qui estiment qu'un sifflet ou bonne remarque sexiste est un hôômage à la Fââme, parfois les embêteurs de rue donnent vraiment envie de se mettre à la boxe plutôt qu'à la course...


On s'embête

On peut essayer de courir en musique, personnellement je déteste: soit c'est des ballades folks et je me traine à 5km/h, soit je mets de la musique punchy et je suis essouflée au bout de 2 km: les pieds s'accordent au rythme. On peut essayer de courir à plusieurs, ça motive et le temps passe beaucoup plus vite, seul hic: trouver une vitesse qui corresponde au groupe et pas forcément à chacun. Mais malgré tout, courir peut être ennuyeux pour plein de gens qui trouvent qu'une heure sans rien faire est une heure perdue.

Si le côté doux vous a plu, quelques articles suivront (comment choisir ses chaussures et s'habiller suivant les saisons, débuter la course à pied, comment construire un entraiment, la diététique du sportif et des recettes, etc.), si le côté amer a eu vos faveurs, dommage, essayez la piscine ou le yoga, c'est très bien aussi!


Liens

Une bonne Faq sur la course à pied

Pour ceux qui ne savent pas ce qu'est la course à pied, l'article (trop succint) de Wikipedia

Une page qui reprend les idées de la Fédération Française de cardiologie

A venir: des articles plus techniques sur "comment s'équiper?", "comment s'y mettre", "gérer une sortie", "diététique sportive"...

Publié dans Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

charles p 13/10/2007 10:11

bonjour il y a environ 8 mois j ai entrepris de me mettre a courir ,grace a un programme vu sur internet ,apres 6 mois je courrais 1h 27 minutes 3 x par semaine,mais depuis 1 mois je ne cours plus que 40 minutes a cause de probleme au jambes (mollet) apres un quart d heure j ai les jambes comme du beton et j ai du mal a les soulever , je continue car j ai un mental d acier mais je me rencontre que ca devient tres compliqué,alors je suis allé chez mon medecin qui ma dit que ma tension est de 17/10 et que c est pour ca que sa ne va plus, alors je prend un medoc et j attend de voir ,mais bon je lis que courir empeche d avoir de l hypertenssion alors je me pose des questions ,qqun peut il me repondre sur  cela .                                              ps   j ai 45 ans

soleia 05/08/2007 20:20

Coucou hooly,
Je cherchais à re-prendre contact avec toi... liras-tu mon commentaire ?
Bises de soleia qui... court toujours !

Charline 28/06/2007 09:20

Salut, moi aussi, c'est la premiere fois que j'passe sur ton blog ! C'est vraiment un super article, je me suis bien reconnue dans le passage "on se fait embêter" ! Tsss ces mecs !
Bonne course ;)

nicolas B. 09/02/2007 11:50

je cours depuis plusieurs années pour rester en forme... Depuis 2 ans je suis devenu tellement accro que j'ai créé un club qui regroupe des passionnés comme moi : www.comdescoureurs.com... Nous courrons pour le plaisir et les liens...

Hooly 01/03/2007 21:49

Il faut que je me remettre aux articles en chantier sur la course à pied, le problème est qu'une fois qu'on commence, on devient addict!;-)

caralise 02/05/2006 01:43

Holly, tu es géniale.
Je suis conforté, grâce à toi et à toutes tes admiratrices à continuer la course à pied.
Perte de poids, muscle, si si ils commencent à se voir !!!
Merci et courez toutes bien pour le plaisir et pour la compétition si cela vous convient