Une charte pour les blogs

Publié le par Hooly

 Et l'éthique...


En dépit de mon jeune âge, de ma tête de linotte, de mon refus de raconter ma vie sur ce blog-note et de ma propension à me moquer du mythe de l'Age d'Or, je vais faire mon vieux chou-fleur et raconter un peu ce qui me pousse aujourd'hui à afficher un logo de plus en bas de mon blog.

Je ne saurais dire quand ça a commencé, des posts diffus sur un forum peu recommandable mais alors unique et novateur : la possibilité d'échanger avec des gens autour de recettes de cosmétiques maison. A l'époque, peu d'infos étaient disponibles et les formidables sites de Martine et Dominique étaient des bibles. Un masque au yaourt par ci, un baume au lèvre par là, on traquait les recettes et les lieux de vente: on essayait, on se plantait. On a mis un peu de temps à découvrir que l'huile n'hydratait pas, qu'on ne mettait pas une goutte d'huile essentielle dans sa crème tous les jours au risque de s'abimer la peau. Au fur et à mesure des posts, on a créé un fil, le post des naturelles qui doit beaucoup à Veloor aujourd'hui disparue dans les recoins du Net. D'autres comme Bluetansy sont arrivées pour prendre la relève, toujours prêtes à renseigner, aider, informer. On conseillait les petites nouvelles, on mettait en garde contre les cosmétiques du commerce. Le livre de Rita Stiens a fait des émules,  le post devenait de plus en plus gros et si on essuyait un peu moins de moqueries de la part de ceux qui disaient: "M'enfin, c'est pas avec vos huiles grasses que vous allez faire mieux que les labos de cosmétiques qui ont taaaaaaaaaaaaaant de scientifiques pour nous garantir l'innocuité des matières et une efficacité de laboratoire". Le Web s'organisait: Lia a ouvert un site qui a permis à des gens d'échanger et surtout de partager au delà des cosmétiques  une philosophie écologique et responsable. Une émission d'Envoye Spécial a accéléré les choses et on ne comptait plus les personnes qui arrivaient affolées à l'idée que leur pot de crème était peut-être une bombe à retardement.

D'autres forum se sont ouverts, si j'ai regretté au départ que les lieux de dialogue se multiplient, éparpillant l'information, faisant redondance et rendant impossible la lecture de tous les messages, je me dis que chacun a sans doute son public et qu'il faut y voir le signe optimiste que tous ces messages qu'on a répétés pendant des années trouvent un écho incroyable.

Puis les blogs sont arrivés, j'ai renâclé: pour moi ça participait encore de l'éparpillement et de la dilution. Finalement je me suis rendue compte qu'un article de blog était sans doute plus visible qu'une obscure réponse sur un forum confidentiel : en ce moment, plus de 1000 personnes passent tous les jours sur ce blog, une formidable tribune pour continuer à lutter contre tous ceux qui nous prennent pour des cobayes ou des con-sommateurs. Pour relayer les messages de Greenpeace en informant sur les dangers des produits de synthèse, pour partager des petits trucs qui permettent au quotidien de vivre autrement, plus en accord avec ses principes.

Les blogs se sont multipliés à leur tour et là, je dois avouer que j'ai eu un drôle de sentiment, comme si justement tous ces messages répétés pendant des années renvoyaient un écho faussé: recettes prétenduement naturelles mais dans lesquelles on met allègrement des fragrances de synthèse, fausses recettes mais vraie pub déguisée pour des produits qu'on vend sous le manteau, Oh qu'elle sent bon ma crème, oh qu'il est beau mon savon...
Et puis ce sentiment de malaise: mise en forme de mon blog que je retrouve chez d'autres, recettes ou textes copiés collés tel quel à la barbare, un nombrilisme et une absence de générosité et de principes qui m'ont laissé un grand sentiment de lassitude et de trahison.  Où étaient les principes de partage et d'exigences écologiques et éthiques que nous avions défendus? Qu'étaient devenus l'humilité et l'honnêté que j'avais tant aimés dans une communauté virtuelle qui m'étonnait tous les jours?

Après une hésitation à fermer ce blog qui me semblait noyé dans une masse peu intéressante de blogs redondants, je me suis dit que c'était dommage de baisser les bras maintenant et que finalement on se devait de crier toujours plus fort que les produits de synthèse étaient dangereux, que vues les conditions d'élevage et d'abattage, manger de la viande de nos jours était une aberration éthique, écologique et sanitaire, que consommer pour consommer ne rendait pas plus heureux et qu'on pouvait effectivement aller contre tous ceux qui nous imposent par des publicités ou des lobbies des désirs qui ne servent que leurs intérêts.

Alors je suis très heureuse, comme d'autres bloggeurs d'afficher en bas de mon blog un nouveau logo, Cosméthique, qui défend l'idée que les blogs loin d'être les vitrines nombrilistes de nos petites vies, sont surtout de formidables outils de partage!

 
Charte CosmEthique

Pour ne pas se perdre dans cette nouvelle jungle cosmétique, pour informer bloggeurs comme lecteurs, nous avons rassemblé ici différents rappels et recommandations :
(si vous souhaitez à votre tour adhérer à cette charte, cliquer ici)

Publié dans Métablog

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

yael 21/12/2006 00:45

OK, j'ai lu la charte, je comprend de quoi tu parlais.

Hooly 01/03/2007 17:15

;-)

yael 21/12/2006 00:25

D'accord avec toi sauf sur un point: je suis pour la multiplication des blogs qui parlent de la meme chose. Je suis convaincue que ca participe a augmenter la visibilite d'un theme. Si chaque personne qui ouvre un blog en informe son entourage, les gens viendront par curiosite, par amitie, pas necessairement par interet pour le theme. Ces lecteurs la ne seraient pas forcement arrives chez toi.
D'autre part, ca fait un effet "matraquage" qui renforce le message. Il m'est arrive d'attendre de voir le meme appel a signature d'une petition sur 3 blogs differents pour me decider a cliquer et aller voir de quoi il s'agissait.
Felicitations pour ton travail. Amicalement

Hooly 01/03/2007 17:15

Merci pour cet avis en tout cas!

Luz Da Lua 19/10/2006 18:42

Voilà des mois que je visite régulièrement ton site, de plus en plus souvent dernièrement même. Il a été une source d'inspiration et de connaissances infinies pour moi. Je n'ai jamais posté de commentaire, ne les jugeant peut-être pas très intéressants. Toujours est-il que je soutient cette démarche d'adhésion à une charte. Par contre, je pense que des sites/blogg d'une telle qualité seront toujours reconnus, les pales copies ne durent jamais - et oui, même lorsque l'on plagie, il faut tout de même un minimum de constance... Les personnes peu scrupuleuses laissent tomber leur blogg aussi vite qu'ils l'ouvrent, les autres pursuivront leur route, et je suis persuidée que le tient en fait partie!Cependant, la Charte est effectivement une bonne idée pour se mettre à l'abris d'éventuelles répressions légales en cas de preblèmes avec des potions de ces apprentis-sorcières sans scrupules!Bonne chance à toi Hooly!

Hooly 26/10/2006 21:20

Merci du message en tout cas!

hermanye 18/10/2006 15:45

Je suis tout à fait d'accord avec le fait que fabriquer des cosmétiques maison devient un phénomène de mode. Mais cela est à deux tranchants. Le mauvais, c'est bien sûr qu'on trouve des recettes "naturelles" qui ne le sont pas, mais aussi que certains font n'importe quoi et diffuse leurs recettes ensuite. Il faut faire attention (je pense aux huiles essentielles notamment). Personnellement, j'ai un ensemble de blogs, sites et forums que je considère comme intéressants et sérieux et cette liste n'évolue que très peu. Le bon côté de cette mode, c'est qu'il y a de plus en plus de ressources, sur internet notamment. Moi qui mûrissait depuis longtemps l'envie de passer au naturel, aurai-je pu le faire sans l'explosion des blogs et forums consacrés au sujet ?
Personnellement, c'est pour plus tard que j'ai peur. Quand les "popotes n'importe quoi" de certains auront discrédité les gens sérieux, quand les intérêts des gros industriels seront assez importants pour faire pression, les blogs et forums fermeront peu à peu et l'intérêt pour le naturel diminuera . Et comment feront alors les débutants dont je fais partie ? J'ai déjà imprimé le livret de Raffa en catastrophe parce que j'ai eu peur qu'on l'oblige à fermer son blog (interdiction de diffuser les recettes pour le jardin). Autrement, j'aurais continué à aller chercher les info sur son livret, au fil de mes besoins, mais sans l'imprimer pour autant.
CONCLUSION : Ne ferme pas ton blog s'il te plaît, on a besoin d'informations fiables, je pense qu'on est beaucoup à te faire confiance. OUH là, comment mettre la pression à quelqu'un en 10 leçons !! .........
Bon, pour la 1ère fois que je commente ici, je suis bavarde. Alors j'arrête.
Bisous. Hermanye

Hooly 26/10/2006 21:41

Chouette une nouvelle "commenteuse"! ;-)Plus sérieusement, on assiste déjà à des réactions des industriels, cf les procès qui se multiplient contre de petits producteurs ou la sévérité croissante des références détaillées, trop couteuses pour de simples producteurs. Je pense que les blogs restent des lieux plus libres et moins menaçés...

Lotuspensif 17/10/2006 14:58

Ouf ! J'ai eu peur !!! Tu peux pas nous abandonner comme çà, nous on t'aime trop !!!! :( ;)C'est vrai qu'on a l'embarras du choix entre tous les blogs qui se créent autour de la cosmétique naturelle. Mais finalement le tri se fait de lui même et je crois que les blogs sont aussi une façon d'attirer notre attention sur des sujets nouveaux que l'on aurait peut être pas été voir sur un forum.Moi j'en ai une petite dizaine dans mes marques pages mais je vais régulièrement sur trois ou quatre. Les autres c'est quand mon pouvoir de glande est au maximum...En plus ton blog est loin de nous raconter ta vie comme d'autres. Et on s'y retrouve facilement puisqu'il n'est pas trop linéaire. D'un autre côté les blogs autobiographiques sont très sympas aussi s'ils sont bien faits... (moi j'aime le blog bd d'amandina par exemple - qui a changé de pseudo d'ailleurs mais je me rappelle plus de l'actuel...)Sur un blog l'auteur a plus le temps d'exposer son point de vue. Et si je n'ai pas été convaincue par les posts des naturelles sur le forum généraliste sus-mentionné, c'est bien la découverte du site de Lia et Tinyturtle et les blogs des membres qui m'ont convertie définitivement.Enfin moi je me méfie des pharmaciennes depuis que l'une d'entre elles m'a soutenue mordicus que TOUS les cosmétiques sont testés sur animaux. Je lui ai dit que je voyais pas l'intérêt de tester l'eau de rose et que de fait certains cosmétiques étaient non testés. Mais elle n'a eu de cesse que de me convaincre alors que très visiblement elle n'y connaissait rien. D'ailleurs j'y suis plus jamais allée, na !

Hooly 26/10/2006 21:51

Contente de te lire ici aussi... ;-)