Le pingouin

Publié le par Hooly

Certains connaissent peut-être mon étrange attirance pour les pingouins ou plutôt pour les manchots (voir ici un bon article sur le sujet ;-)). Je ne pouvais qu'être attirée par un livre portant un si beau titre...



A Kiev, Victor est journaliste, solitaire, sans emploi et déprimé. Journées mornes et pensées sombres dans son appartement avec Micha son pingouin, récupéré dans un zoo qui n'avait plus les moyens de le nourrir.  Dehors, le pays aux mains de la mafia, de politiciens véreux et de journalistes ambigus ne semble pas avoir grand chose à offrir à ces deux personnages miroir.
Pourtant,  Victor trouve un travail: des chroniques nécrologiques, ses "petites croix", et Micha sera loué pour faire de la figuration à des enterrements... Mais les personnalités des chroniques se mettent à mourir, de drôles de personnages passent dans l'appartement en y laissant une petite fille, de l'argent...

Tout est terriblement absurde, drôle et mélancolique à la fois... Victor traverse les tourmentes d'un monde dont on ne peut ni prévoir ni maîtriser le déroulement. Caustique description où la banquise apparait comme le seul échappatoire...

Extrait:

"J'ai des amis qui ont perdu leur patron. ils l'enterrrent demain. Et en grande pompe tu sais. Rien que le cercueil à poignées de bronze, y'en a pour une brique. Bref...un jour, je leur avais parlé de ton pingouin, et ça leur est revenu...Ils t'invitent aux obsèques avec lui.
Victor le regarda interloqué.
- Pourquoi faire?
- Comment dire...
Concentré, il mordillait sa lèvre inférieure.
- Dans toute chose, il doit y avoir de la classe... Ils ont juste pensé qu'un enterrement avec pingouin, ce serait classe... Et même top classe. C'est déjà un animal de deuil, noir et blanc... Tu vois?"


Bonus:

" Un policier se promène dans la rue avec un pingouin. Son chef le voit et lui dit: "Que fais-tu avec un pingouin! Emmène-le immédiatement au zoo!"...Deux heures plus tard, il tombe sur le même policier, toujours avec le pingouin. En colère, il lui dit: "Mais je t'avais dit de l'emmener au zoo!" "On y est allés, lui répond l'autre, et maintenant on va au cirque..."

Le pingouin
Andreï Kourkov
Edition Points
6,50 euros
 

Publié dans Plaisirs des mots

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pingouine 17/03/2006 04:53

;-)

Hooly 20/03/2006 14:34

Cel 11/09/2005 01:38

Un livre de plus à mettre dans ma liste, je ne le connaissais pas du tout.
Entre alléchantes recettes de cuisine et idées bouquins, je risque de venir souvent jeter un coup d'oeil sur ton blog, Hooly! ;)

Hooly 09/09/2005 09:29

C'est justement cette fausse note que j'aime: tout est absurde alors que réel. C'est le regard passif et désabusé que Victor pose sur les choses qui les rend surréaliste.
Sinon, le bouquin se laisse effectivement dévorer car l'écriture est fluide et bien agréable.
Et il y a une suite: Les pingouins n'ont jamais froid...

Liliouchka 09/09/2005 00:47

J'ai dévoré ce livre en juillet, suite aux conseils judicieux d'un ami. C'est vrai que l'absurdité et la cocasserie de certaines scènes prêtent à sourire, et pourtant il y a comme une petite note mélancolique, comme une fausse note, qui donne au roman un air grinçant...