Holisme et holistique

Publié le par Hooly

Sur les blogs, sur les forums, le pseudo vous suit à la trace, moi virtuel de la schizophrénie électronique, et quand bien même on l'avait choisi un peu par hasard, on lui trouve un jour quelques fondements...

Dans les dictionnaires, vous ne trouverez pas (encore?) Hooly :-) mais Holisme qui vient de holos,  "qui forme un tout".  L'holisme est donc  la "Doctrine ou [le] point de vue qui consiste à considérer les phénomènes comme des totalités".

En psychologie, cela donne une conception unitaire et dynamique du fonctionnement cérébrale qui s'oppose à la conception atomiste de la personnalité.

En  antropologie ou en sociologie, l'holisme considère les différents aspects de la vie sociale comme appréhendables uniquement du point de vue de la totalité et s'oppose à l'approche analytique.

En biologie, toute conception sera holistique si elle considère que des organismes, à la manière des sociétés, ont des propriétés distinctes de celles des éléments constitutifs et que seule une étude globale permet d'en rendre compte.

Le mot de Bourdieu pour compléter ces définitions: "  D'abord ce mot « holiste » ne veut pas dire grand chose. Il vient du grec holos qui veut dire tout, totalité. C'est un mot qu'un certain nombre de gens parmi les économistes et les sociologues opposent au concept « individualiste ». En général, « holiste » est un mauvais mot, une insulte. C'est au fond tout ce que les économistes néoclassiques n'aiment pas. Le « holiste » par excellence, pour eux, c'est Marx, leur bête noire. Les gens qu'on met dans cette case expliqueraient les phénomènes sociaux comme une totalité par opposition à ceux qui partent des individus. C'est une opposition qui n'a pour moi aucun sens comme l'opposition entre individu et société. Elle est partout, sert de sujet de dissertation mais elle ne veut strictement rien dire dans la mesure où chaque individu est une société devenue individuelle, une société qui est individualisée par le fait qu'elle est portée par un corps, un corps qui est individuel. Même un individu économique est un être, un sujet collectif : qu'il soit un citoyen quelconque qui va faire son marché ou un entrepreneur, il a une tête collective, un langage collectif. Ce qui est embêtant, c'est que ce genre d'oppositions archi-fausses existent, continuent à circuler et à retarder la recherche. »*

Je gardais de l'holisme l'idée de la globalité: que nous ne sommes pas d'un côté des corps et de l'autre des esprits,  d'un côté des êtres intimes et de l'autre des êtres sociaux, qu'il n'y ni dualisme, ni réductionnisme, mais un tout, bien plus complexe...

Je garde pour mon hoolistique blog l'idée de la totalité: que tous ces articles se rejoignent et font sens dans leur globalité et que cette globalité ne prend pleinement son sens que dans le minuscule espace de l'immense toile Internet....

Alors vous êtes plutôt holiste ou hooliste ? :-)


La page de l'excellent TLF (Trésor de la Langue Française):  http://atilf.atilf.fr/tlf.htm
* « Paris-Bourdieu-Marseille », "Une classe de première ES d’un lycée de ZEP de Marseille rencontre Pierre Bourdieu au Collège de France", in Documents pour l'Enseignement Économique et Social, n°127, 2002, p.21

Publié dans Plaisirs des mots

Commenter cet article

Angeline 29/07/2006 11:35

Par contre moi, j'aime bien l'idée de tout et de l'harmonie. Je nous imagine comme des fractals répercutés à l'infini...

Hooly 31/07/2006 15:22

:-D

Hooly 06/11/2005 22:20

Dis donc le Chat, tu as beau te cacher derrière des pseudos morrisoniens, on reconnaît ta prose à cent lieux ;)

Et une fois que l'illusion nihiliste est tombée, que reste-t-il?

and_in_the_labyrinth 05/11/2005 21:09

Hé, hé.

A côté de Bourdieu, il y a l'excellent opus de Camus "Le mythe de Sisyphe" où il démontre, clair comme le jour, que le rêve d'un "tout" unifié (en philo du moins) opère comme le dernier refuge mental contre l'idée d'une radicale absurdité de l'existence humaine. En gros, c'est la dernière illusion avant le nihilisme.

Le problème à mon avis, c'est que ça reste une illusion dont il convient de se débarrasser. Je ne crois pas du tout à l'homogénéité de l'univers, encore moins à une "loi" ou à une "harmonie".

Il ne s'agit là que de la dimension philosophique, note bien.

;o)

Beautymist 10/09/2005 22:55

Je garde pour mon hoolistique blog l'idée de la totalité: que tous ces articles se rejoignent et font sens dans leur globalité et que cette globalité ne prend pleinement son sens que dans le minuscule espace de l'immense toile Internet....

bien d'accord, c'est que j'essaie de faire aussi de mon côté, après tout, zen, thé et céramique se rejoignent, alors que dans leblog, je suis parfois abligée de les séparer artifiellment en catégories distinctes...

et merci pour la citation de Bourdieu !

BM

Bouquetdebamboo 05/09/2005 10:57

Hooliste à 200 % ;)