OGM j'en veux pas!

Publié le par Hooly

 Crier plus fort que les lobbies...

78% des français sont contres les OGM, les tests ont prouvés le danger potentiel de ces cultures, de nombreuses associations tirent la sonnette d'alarme et des personnes n'hésitent pas à risquer la prison pour dénoncer ces cultures. Or un procès vient de condamner Greenpeace pour son infomation sur les champs OGM, ce qui témoigne de la répression à l'encontre des anti-OGM (ceux qui veulent consulter la carte de France pour savoir si les champs du voisinage contiennent des cultures OGM doivent désormais aller sur le site international) : il serait désormais interdit d'informer sur le sujet?

Pourtant, désolée pour les omnivores qui lisent ce blog, mais vous consommez sans doute des OGM sans le savoir. Petite illustration en image toujours grâce à Greenpeace...

(encore une bonne raison de devenir végétarien, non? Cliquer sur l'image pour une meilleure résolution)

Contrairement à ce qu'opposent les pro-OGM, la plupart des associations ne sont pas contre les OGM en tant que tels: elles luttent simplement contre la dissémination des OGM dans l'environnement et leur introduction dans la chaîne alimentaire. La planète n'est pas un laboratoire, nous ne sommes pas des cobayes! Face au lobbying extrêment puissant des firmes expérimentant et vendant des OGM, il est absolument indispensable de faire entendre sa voix. On peut aussi porter un badge pour afficher sa position... en espérant qu'il ne soit pas trop tard!

 

Pratique

Pour s'informer, le dossier OGM de Greenpeace répond simplement et rapidement aux questions cruciales.

Le badge

Vous pouvez télécharger le visuel "OGM j'en veux pas" en trois couleurs, jaune, bleu et rose, sur le site de Greenpeace ici (format pdf). Vous pouvez le commander à Greenpeace via ce lien. J'ai trouvé mon badge au Biocoop de Lannion donc vous pouvez aussi jetez un coup d'oeil dans les magasins bio..

Les pétitions

Ecrivez à votre député à l'aide de cette lettre type

Les actions

Vous pouvez refuser d'acheter des produits contenant des OGM: vous trouverez ici le guide des produits OGM non-étiquetés.

Vous pouvez devenir détectives OGM: à la ville, traquez les produits dans les magasins, à la campagne, allez discuter avec vos voisins agriculteurs et éventuellement tester le maïs près de chez vous.

...et relayer la campagne en affichant le logo en bas de votre site ou blog...

Commenter cet article

laetitia 26/04/2007 15:50

Très bon article, il est vrai que le thème des OGM est de plus en plus visible et l'opinion publique commence à s'y intéresser.
Je vous indique qu'il existe un concours autour du thème "que mangerons-nous demain?" et qui pourrait vous intéresser, vous et vos lecteurs étant donné que les OGM semblent etre omniprésents dans la nourriture de demain.
Voici les informations :
Autour du thème « Que mangerons-nous demain ? »,
Les éditions du Cherche-midi lancent un
Appel à manuscrit

Votre manuscrit devra comporter au maximum 350 pages dactylographiées – 1500 signes par page, espaces compris – et être envoyé avant le 1er octobre 2007 à l’adresse suivante :

Prix du manuscrit Terra
- Le Cherche midi éditeur -
23, rue du Cherche midi
75 006 Paris


Que vous soyez novices ou confirmés, faites connaître et partager votre passion.

Site officiel : manuscritterra.canalblog.com
Pour plus d’informations : contact@declinaison.com

cielago 06/09/2006 16:28

Il n'y a pas que les mangeurs de viande, j'y reviens. Certains produits de consommation contiennent des OGM sans mention sur l'étiquette.
http://thescotsman.scotsman.com/uk.cfm?id=1315532006
Dire que je me fournis souvent dans ce genre de petites épiceries car leur choix est plus grand...

Hooly 07/09/2006 22:21

Oui, effectivement, c'est l'un des problèmes avec les produits importés. Raison de plus pour aider à répertorier les produits....

lunemalo 29/08/2006 08:20

Autre point terrifiant, c'est l'aveuglement qui se perpétue quant au danger des pesticides et autres joyeusetés GM. J'habite la Brie et mes fils ont des copains dont les pères, grands agriculteurs, sont comme ils disent "assis sur le bidon"... Et un coup de pesticides par ci, un coup par là ! Et de s'exclamer tous en coeur : Meuh non, y'a pas de pesticides/nitrates dans l'eau du robinet... (ce n'est pas ce que dit le service des eaux, pourtant). Quant aux OGM, ils balaient le sujet d'un revers de main, en disant que c'est un truc de parisien qui s'ennuie... Y'a du boulot d'éducation, quoi.

Hooly 02/09/2006 16:11

j'ai grandi dans la Brie une région polluée par ses agriculteurs intensifs. Effectivement, on nous disait que l'eau était nickel et qu'on pouvait la boire...mais pas si on était enceinte ou si on était un enfant à cause des nitrates! !! La terre est tellement imbibée qu'il va falloir attendre quelques années si on veut faire du bio dessus :(

Lotus Pensif 28/08/2006 10:56

Coucou Hooly,Merci pour ton article.Pour ajouter de l'eau à ton moulin : un des arguments des pro-OGM est que la culture OGM permet une culture avec moins de pesticides. Or certaines plantes OGM sont conçues justement pour résister à une plus grande dose de pesticides. Des OGM de Mosanto, cette grande firme amie de la Terre, permettent aux plantes de résister... à plus de pesticide Mosanto. Du coup tout va bien et on retrouve le tout dans l'assiète.Autre chose mais je n'en suis pas sûre là. Certains OGM sécrèteraient des molécules toxiques éloignant du même coup les nuisibles. Mais bon là aussi pesticide interne ou externe mon coeur balance....Personnellement j'avais été très choquée en term par un reportage sur les techniques en biotechnologies qui n'étaient pas OGM encore pourtant. Cela allait entièrement dans le sens d'une uniformisation de nos aliments. On multiplie à l'infini la tomate la plus rouge et la plus grosse, on met un certain nombre de vaches en gestation puis on supprime leurs embryons pour les remplacer par ceux de LA vache super chouette. J'ai trouvé çà très dangereux (alors qu'à l'époque je ne m'intéressait pas vraiment à l'écologie). La résistance des espèces à l'adversité vient de la diversité génétique. Donc la réduire à ce point !!!!!!! Je comprends que les techniques de l'agriculture sont de tous temps passer par des sélections mais à ce point là c'est du délire. Enfin d'après moi...Euh en fait je voulais surtout attirer votre attention sur une emmission de RFI que j'ai trouvée super il y a quelque jour. Et dont le thème, sans être sur les OGM, traite d'agriculture et de bio diversité. C'est Fréquence Terre qui passe le samedi après midi. J'ai écouté celle sur la biopiraterie. C'est très complet et très intéressant : http://www.rfi.fr/radiofr/emissions/072/archives_65.aspA bientôt,LP

Hooly 02/09/2006 16:03

Merci pour le lien. Un autre argument anti-OGm est la défense de l'indépendance des agriculteurs vis à vis des firmes: le grain étant stérile, le paysan est obligé de racheter des semences tous les ans au lieu de réutiliser une partie de sa production...

vero 22/08/2006 22:17

Bon, je crois que je chipote, mais bon...
Sauf si j'ai mal compris, les animaux nourris avec des OGM ne sont pas génétiquement modifiés ! Le fait d'avaler des plantes GM ne modifie pas leur information génétique !
Ceci dit, je suis quand même contre ! (faudrait que soit indiqué sur les emballages)

Hooly 26/08/2006 08:41

Les animaux ne sont pas génétiquement modifiés mais introduisent les OGM dans l'alimentation, de la même manière qu'ils introduisent les hormones ou les antibio qu'on leur a fait ingérer (80% de la totalité des OGM entrent dans la chaîne alimentaire par le biais de l'alimentation animale).Je reprends deux extraits du dossier Greenpeace qui permette de comprendre le danger potentiel de l'introduction des OGM dans notre alimentation:"si l'innocuité des OGM sur notre santé n'a pas été démontrée à ce jour, des risques potentiels ont eux, bien été identifiés.Les allergies alimentaires, par exemple, sont provoquées par des protéines auxquelles l'organisme réagit de manière exacerbée. Et ce sont les gènes qui sont responsables de la fabrication des protéines. L'introduction de nouveaux gènes dans des plantes cultivées à destination de la consommation humaine ou animale signifie donc la synthèse de nouvelles protéines. Or, il est impossible de déterminer, a priori, le potentiel allergène de ces nouvelles protéines.Par ailleurs, l'introduction "brutale" de nouveaux gènes dans les plantes peut également provoquer des effets indirects comme l'interruption d'une fonction métabolique ou la synthèse de nouveaux produits éventuellement toxiques, ce que l'on est aujourd'hui bien incapable de prévoir.""un certain nombre de plantes transgéniques contiennent un gène de résistance aux antibiotiques. Il est inutile pour la plante, mais les chercheurs l'utilisent comme marqueur lors de la transgénèse. Les scientifiques craignent le passage de ce gène de résistance à des bactéries du système digestif animal ou humain. Ceci pourrait rendre inefficace l'utilisation de certains antibiotiques en médecine, alors même que le développement actuel de bactéries résistantes aux antibiotiques les plus répandus constitue une menace sérieuse pour la santé publique."C'est toujours la même chose: on n'est pas encore sûr des effets néfastes ou de l'inocuité des OGM, donc dans le doute, il est complêtement irresponsable voir criminel de les disperser ainsi...