Food not bombs

Publié le par Hooly

  Passez à l'action! 

Le 31 décembre, j'ai rejoins des copains pour une action Food not bombs. Action pour réfléchir, pour agir...

Food not bombs

Voici, en quelques lignes, les principes sur lesquels reposent les actions Food not bombs:
  • le constat qu'il y a assez de nourriture pour tous, à condition de la distribuer équitablement. En France, tous les jours, de la nourriture en excédent est jetée, dans les grandes surfaces, les magasins, les restaurant ou même chez vous. Cet excédent permettrait largement de nourrir ceux qui en ont besoin
  • Il est possible de se mobiliser pour récupérer, préparer et distribuer cet excédent. Chacun peut le faire, même ponctuellement.
  • Lors des actions, les plats proposés sont végétariens.  "Les habitudes alimentaires de notre société, basées sur la consommation de viande, encouragent l'"agrobusiness" et accroissent la dépendance des producteurs envers les fertilisants et pesticides chimiques, ce qui détruit l'environnement et diminue au bout du compte la valeur nutritive des aliments ainsi produits. Toutes les viandes produites industriellement dans ce pays sont pleines d'additifs chimiques, de médicaments, d'hormones de croissance, d'agents de conservation..." Le végétarisme parce qu'il consomme moins de ressources permet de nourrir plus de personnes avec la même surface. Lors de ces actions, il permet en plus de nourrir tout le monde contrairement à la détestable soupe au cochon que des militants identitaires servent à Nice ou à Paris.
  • Le mouvement Food not bomb est né dans les années 80 où lors d'actions anti-guerre et anti-nucléaire, un groupe a commencé à utiliser le slogan  "MONEY FOR FOOD, NOT FOR BOMBS" (De l'argent pour la bouffe, pas pour les bombes). Depuis, ce mouvement "fournit de la nourriture lors d'actions directes s'étendant sur de longues périodes, telles que le Camp annuel pour la paix organisé par The American Peace Test, sur le site d'essais nucléaires du Nevada; ainsi que dans les "bidonvilles" érigés dans les centre-villes de Boston, San Francisco, New York, Washington pour mettre en relief le problème du logement et de la faim. Sans oublier les distributions quotidiennes de nourriture aux sans-abri dans des lieux éminemment visibles un peu partout au pays" (USA)
Concrètement

Je n'ai pas participé à la récupération. Mais à 5, sous la neige et sans voiture, ils ont pu récupérer assez de nourriture sur le marché pour préparer ratatouille, julienne de légume, compote de pommes et cake à la banane. Le lendemain, à la Gare St Lazare, nous étions une dizaine à distribuer la nourriture préparée et surtout à nous promener autour de la Gare pour prévenir les SDF de cette distribution imprévue.
Il faut préciser que cette action a été préparée assez rapidement et qu'elle est assez facile à mettre en place. Il s'agit surtout repérer un endroit où la distribution sera utile, comme les abords des grandes gares.
On pourrait objecter qu'une action aussi ponctuelle n'a pas beaucoup d'impact, que c'est le rôle des associations ou des collectivités, mais elle a d'une part le mérite de montrer l'immense gâchis quotidien et d'autre part elle souligne bien la possibilité pour tous d'agir même à un niveau moindre.
Si dans une ville, un village, on peut péreniser l'action en demandant au boulanger ses invendus, aux maraichers du marché de laisser une caisse de légumes un peu abimés, il y a moyen de monter assez facilement quelque chose d'utile.


Liens

Le site de Food not bombs (en anglais)
Pour en savoir plus sur le mouvement et trouver des conseils pour monter son action, en langue française, vous pouvez consulter cette page.
Le blog du Food Not Bombs Paris (orienté végétarisme et anti-spéciste)

Commenter cet article

Food Recipe 25/04/2008 17:17

Info Resep Masakan Indonesia, jajanan pasar, pastry & bakery, Indonesian Food recipe.http://www.kitchens4cooking.comhttp://www.kitchen-foods.com

Nathalie 25/07/2007 14:58

Ah mince, je ne savais pas qu'il y avait eu une réponse, désolée. :-(
Le site du Food Not bombs Paris : http://fnbparis.canalblog.com/
 
 

difftong 24/02/2007 01:28

Le Food Not Bombs à Paris est toujours d'actualité. 1 distribution de repas tous les 15 jours, près de 100 repas distribués à chaque fois (à 2 endroits différents, l'un après l'autre : à la gare du Nord et dans un autre lieu en fonction de l'actualité).

Hooly 01/03/2007 22:09

Super, est-il possible de renvoyer les personnes intéressées vers un lien?

océane 18/02/2007 17:14

Il faudrait prévenir les charmantes jeunes filles et tous les gens qui savent où récupérer des surplus, que l´organisation Emmaüs de chaque ville ne demande pas mieux que d´en profiter. Et avec Emmaüs, on sait que ca va aux plus démunis.

Hooly 01/03/2007 22:07

il y a un problème de récupération : les surplus sont partout mais les entreprises ne veulent/peuvent pas donner. C'est parfois plus intéressant de faire l'action en local...

Rhiannon 11/03/2006 16:22

Je me suis permis de donner l'adresse de ton blog à deux charmantes jeunes filles qui distribuaient les surplus de la boulangerie où elle travaillaient. elles cherchaient des associations qui pourraient venir les récupérer. Je ne me souvenais plus du nom de l'association. Merci pour elles

Hooly 13/03/2006 08:43