Natexpo, les professionels du bio (1)

Publié le par Hooly

  Natexpo, dans la jungle du bio...
(première partie: les cosmétiques)

A la suite de mon article sur Soy et les dérives du bio, la question était de savoir comment trouver des marques bio à qui on aurait envie d'acheter. L'idée de listes noires et blanches comme on peut les trouver ici est un bon départ mais pour continuer à les remplir, une seule solution: aller sur le terrain...
Super Hooly a donc enfilé son justaucorps et son masque camouflage et est allée se ballader à Natexpo, le salon professionnel du bio, une drôle de jungle... Merci à Cerise qui a assuré la couverture en me permettant d'accéder à un salon réservé aux pros: à Natexpo, Hooly était une jeune entrepreneuse à la recherche de marques "propres" pour ouvrir un magasin pour végétariens et végétaliens sur Paris. Comme tous les bons feuilletons à suspens, il y a plusieurs épisodes... Attention, cette petite ballade a Natexpo ne se veut aucunement un guide pour orienter dans la jungle des cosmétiques, elle traduit seulement des impressions glanées au fil de la visite. Etablir un guide demanderait une étude rigoureuse avec des critères définis (composition des produits, politique écologique et éthique, emballage...), travail qui reste à mener!


Préambule

Un salon professionnel n'est pas perdu derrière un musée pour enfants (Vivez Nature) ou un parc floral (Marjolaine), il se déroule au moins à la Porte de Versailles, entre le salon de la femme (sic!) et un salon  vaguement hight-tech. On y accède en donnant une copie de sa pré-inscription via Internet et on vous remet un badge électronique qui permettra à vos interlocuteurs de savoir qui vous êtes. Pour l'accrocher, on vous offre un truc de rappeur-qui-y-suspend-ses-clefs tout brandé Solgar, marque de compléments alimentaires. A l'intérieur, c'est grand et vide, mais comme on est lundi en fin de salon, ça doit être normal... En tout cas, on est loin de l'ambiance salon bio avec les grands-mères à cabas qui poussent pour déguster, ici, le costumes est de rigueur, on vous reçoit autour d'une table et on vous pousse à goûter et à essayer. Le public est essentiellement féminin et plutôt jeune... Je range ma timidité dans mon sac à main et c'est partiiiiiiiii...

Les marques de cosmétique

Elles tiennent une grande place au milieu du salon, ça ressemble aux corners des Galeries Lafayettes. Les grandes marques phares (Melvita, Haushka, Bleu Vert...) attirent les papillons avec des rayonnages dignes de magasins... Je connais assez bien les marques donc deux objectifs principaux en allant sur les stands: vérifier les compositions et l'éthique des marques tout en profitant de la présence des commerciaux pour dresser une liste de produits vegan...

Biokosma (leur site)

Premier stand cosméto, celui de Biokosma. Grande gamme, grosse entreprise à première vue. Je m'étonne de ne pas connaître. Le représentant me confirme qu'ils sont bien implantés à Paris mais que, bien qu'ils soient pionniers dans la cosméto bio puisqu'ils sont là depuis 60 ans, ils sont peu connus. Il incrimine un problème de packaging: "Depuis qu'on a changé les emballages, les gens n'achètent plus et certains anciens clients disent que les produits sont moins efficaces....". Zut, la cosmébio serait-elle finalement aussi l'otage du grand Merchandising? En tout cas, la marque a l'air honnète: entreprise indépendante, une charte qualité tout à fait acceptable et des principes écologiques ( labo équipé de capteurs solaires pour le chauffage et l'eau chaude, produits en recharge, soucis de la perte d'énergie à la production et au transport....). Pas de logo One Voice, sans doute parce que les fournisseurs testent, j'ai oublié de demander (mais c'était mon premier stand, je débutais en harcelage de commerciaux), mais indications claires que certains produits ne sont pas vegan, ce qui sous-entend que les autres le sont. Je me demande un peu pourquoi ils ne sont pas plus connus. Je repars avec des échantillons des différentes gamme à essayer....

Cirius (leur site)

A peine quittée Biokosma, je me suis fait attrapée par un autre représentant qui partageait le même stand et qui me dit que ses produits à lui sont vegan. Petite plaquette artisanale pour présenter 3 produits d'amincissement. Il s'excuse: " On a tout misé sur les formules, on a oublié le packaging". Encore une victime du Merchandising sauvage? C'est vrai que les 3 produits ressemblent plus à des soins pour sportifs virils qu'à des cosmétiques pour ladys en surpoids... Leur site m'a laissée... songeuse, ils ont la maladresse touchante des débutants et je suis allergique aux soins "minceur" donc sans doute pas très objective... Mais si vous allez sur le site, ne manquez pas l'indispensable avant/après...

Bleu vert

Indéniablement le plus grand stand, on se croirait dans un supermarché de cosmétiques bio... Bleu Vert distribue la plupart des grandes marques allemandes:
- Lavera
- Logona
- Santé (maquillage)
- Anika
- etc
.
Un pan entier du stand est dédié au bouquin de Rita Stiens, La vérité sur les cosmétiques, qui contient, je le rappelle, de la publicité pour Lavera, Logona et Anika en fin de volume. Même si ça reste un bon bouquin, ce simple fait permet de mettre en doute la réelle objectivité de l'auteur, sentiment renforcé sur le stand: ce bouquin sert davantage à promouvoir les cosmétiques bio en vente juste à côté qu'à dénoncer les abus et travers des cosmétiques "kkbeurk"
J'ai peu de questions sur les produits que je connais bien mais je vais voir la représentante parisienne. Plusieurs magasins bio de Paris à qui je réclamais des shampoings Lavera m'avaient dit qu'ils n'aimaient pas travailler avec Bleu Vert, dont les représentants ne sont pas toujours aussi aimables et sérieux qu'ils devraient, avis partagés par des particuliers qui ont commandé directement auprès d'eux. La représentante est cordiale, elle m'indique que les produits Lavera vegan ont maintenant un logo bien en vue: pratique, c'est la seule marque qui le propose. Elle m'enverra la documentation technique pour le reste. Ca manque un peu de chaleur sur le stand sauf quand l'équipe des Nouveaux Robinsons "au grand complet" arrrive.. Je garde le catalogue de Logona qui propose toutes les compositions (propres) du maquillage, histoire de m'en inspirer pour mes futurs produits...

Melvita (leur site)

Je prends mon courage à deux mains pour aller voir Melvita, qui est déjà sur ma liste grise du bio, pour cause de composants douteux dans leurs hydrolats. Pour info, Melvita est l'un des leaders cosméto des Naturalia parisiens. La visite sera courte, aucune réponse à mes questions, un chauve mafioso me dit qu'on va m'envoyer la documentation et que, quand 'j'aurais un magasin, je pourrais le recontacter. Sur ce, il appelle paternellement une hôtesse qui prend mes coordonnées et me serre la main. Je n'en saurais pas plus sur les compositions ou l'entreprise Melvita. Ce sont les seuls qui auront éludé les questions qui fâchent: marketing agressif et flou sur les compositions, Melvita bascule dans ma liste noire... Je trouverais d'autres gens plus fréquentables à qui acheter mon huile de jojoba!


Börlind et Tautropfen (site de Börlind)

Mon coup de coeur du salon. Je connaissais Börlind de réputation: d'excellents produits faits par des gens bien qui répondent de manière détaillée et individualisée aux questions existencielles qu'on peut leur poser par mail.
Petit haussement de sourcils en arrivant, ils ne sont pas seuls sur le stand qu'ils partagent avec Tautropfen, ce qui sent le groupe cosmétique... Accueil charmant, on dissipe mes doutes. Börlind est toujours une entreprise indépendante ( A.-M. Börlind d'ailleurs est venue en famille sur le salon samedi) mais a racheté Tautropfen. Tautropfen a été vendu par son créateur, un allemand qui n'ayant rien trouvé comme produits de soin pour son bébé lui a fabriqué un baume et a fini par créer sa boîte... La marque complète parfaitement Börlind: Börlind propose des cosmétiques assez pointus alors que Tautprofen offre des basiques... Natexpo était l'occasion de lancer Tautropfen sur le marché français. J'explique ce que je cherche, on propose de m'envoyer la documentation complète avec la composition de tous les produits pour que je puisse sélectionner les produits pour végétaliens, sachant que la plupart le sont.


Tautropfen (leur site, en allemand)

Je connais Börlind: de très bonnes compositions et des produits agréables mais je demande à jeter un coup d'oeil à la gamme Tautropfen. J'ai droit à une véritable démo avec une esthéticienne vraiment agréable dont le souci d'informer plutôt que de convaindre est vraiment plaisant.  Tautropen existe depuis plus de 25 ans en Allemagne mais arrive toute juste en France. Le concept est simple: des plantes et des extraits floraux non transformés et certifiés Demeter pour la plupart, mis à macérer dans des huiles au soleil avant d'être utilisé. Une grande attention semble apportée au mode de production: le cupuaçu est équitable, la rose choisie fait partie du programme "des roses à la place de l'opium, etc. Les produits issus de cueillettes sauvages sont certifiés.
J'aime beaucoup les gammes: rien de superflu et un actif décliné en général dans un baume, une émulsion et une huile. On encourage à la créativité en proposant des soins adaptables. Exemple avec la ligne à la rose qui contient: eau de rose, huile de rose, baume à la rose et émulsion.... On peut soi- même faire l'émulsion du baume avec l'eau. On retrouve des produits de base efficaces: des argiles, des eaux vinaigrées...
Les produits sentent très bons, les baumes et crèmes sont d'une finesse incroyable. Les prix sont un peu élevés, mais la qualité se paye et j'aime bien la possibilité d'acheter de petits conditionnements (baume en pot de 5ml à moins de 5 euros). Je repars avec toutes les gammes en échantillons et une vraie envie de leur faire de la pub. Je ferai sans doute un article entier sur Tautropfen quand j'aurais essayé tous les produits...


Kneipp(leur site en allemand)

Un rapide passage chez Kneipp qui me confirme qu'ils ne testent pas sur  animaux mais qu'ils ne peuvent s'engager pour leurs fournisseurs: d'où leur absence des listes comme celles de One Voice.

Naturetis (leur site)

Rencontre sympa avec deux petits jeunes enthousiastes qui vendent les premières réalisations d'une nouvelle petite entreprise qui utilise une nouvelle technique d'extraction végétale sans procédé chimique. Pour l'instant, ils ont une gamme restreinte (une gamme pour les mains et une gamme minceur/vergéture) et sous-traite avec un autre laboratoire mais ils espèrent pouvoir se développer et auront bientôt leurs propres installations. Composition pas complètement biologique mais une réelle transparence sur les composants et des gens passionnés qui débutent avec des produits plutôt agréable, même si j'ai toujours du mal avec  les gammes "minceur"... A suivre....

Sanoflore (leur site)

Un petit tour chez Sanoflore, pas le courage d'aller chez Florame que je connais bien, je commence à fatiguer, juste pour vérifier: ils sont bien indépendants, certifiés Bio et Ecocert, One Voice et a priori tous leurs cosmétiques sont vegan.

Natessance (leur site)

Un exemple de "bio qui sent mauvais", je n'ai pas parlé avec eux directement. Ils étaient sur le même stand que Les Jardins Biologiques et Biosud dont je parlerai plus tard. Ils appartiennent au groupe Léa Vital (également Floressance, Biopur, Capital Progrès, Le jardin biologique, le jardin biologique équitable, Entouka, Silhouette, Natebio, Biovivier, Léa Nature, la Maison de Léa...). Mais j'ai eu leur pub et ça sent mauvais à plein nez malgré le lable Cosmebio: par exemple les produits sont d'"origine" naturelle (comprendre: pas si naturel que ça donc). Sur les produits, on multiplie les "sans": sans OGM, sans parfum, sans silicone, sans PEG, sans PPG, mais on insiste pas trop sur les vrais ingrédients... Quand à leurs compléments alimentaires, c'est 100% naturel, mais aucune mention bio... Un parfait attrape-niais pour écolos débutants....


Bio Arômes (leur site)

Tout juste sur le départ, alors que je jette un coup d'oeil sur le stand de Nature et Progrès, un exposant me tend un flacon de crème en cadeau. On discute un moment: c'est une petite entreprise, à mille lieux des géants de la cosméto: pas de design moderne, pas de surenchère de l'emballage,  des actifs simples et tous les labels qu'il faut... (Onve Voice, GreenPeace, Nature et Progrès). Ils ont la particularité d'offrir des savoirs et des services à ceux qui souhaiteraient créer leurs propres gammes... A posteriori, j'ai regretté de ne pas lui avoir demandé des noms de clients...

En guise de conclusion

Pas de grosse surprise sur les stands cosméto contrairement  à la partie alimentaire, sans doute parce que je connaissais déjà la plupart des acteurs du secteur. Ils en manquaient certains: Weleda en particulier que j'aurais bien aimé rencontrer, Cattier pour les questionner sur leurs trucs pseudo-naturels... Quelques découvertes et quelques confirmations (grrr, Il faut vraiment virer Melvita de son piedestal!). J'étais surprise de ne pas trouver de vrais grossistes en huiles essentielles et végétales, mais il est sans doute plus lucratif de vendre du transformé et j'imagine qu'il n'y a pas encore de marché pour les "ingrédients pour cosmétiques maison". En fait, il me faudrait sans doute aller au salon professionnel POUR les professionnels de la cosméto :-D, ici, les clients étaient des revendeurs, pas des fabricants. Il y avait bien  quelques grossistes pour les savons d'alep et produits associés mais c'est tout. On retrouve dans la cosmébio les travers de la cosméchimie: importance de l'image, du conditionnement, de la publicité. Peu de communication sur le commerce équitable des matières premières ou les impacts écologiques liés à l'epxloitation des végétaux. Les gens étaient assez surpris que je sois intéressée par les docs techniques...mais bon, là j'ai des échantillons pour mes 10 ans de rando à venir et des docs techniques pour  à peu près toutes les marques, je vais pouvoir continuer à potasser tout ça!

Liens
Le site officiel de Natexpo

Commenter cet article

laurent 15/01/2008 18:35

En réponse à claire,
bonjour, j'ai vécu en angleterre et on les trouve assez facilement dans les grandes villes. je sais que ces marques se trouvent dans le sud de l'angleterre. Il y a un site francais qui les commercialise , je l4ai vu sur google.Dis moi ce que tu en penses
bonne journée 

Dany 19/12/2007 19:05

Et que dire sur : www.nectaromefrance.com qui est partenaire de nectarome Maroc. Cette petite entreprise artisanale ne fait que du meilleur !!! Vérifier le vous même

claire 02/11/2007 11:40

Réponse à Laurent au sujet de la cosmétique bio en Angleterre: j'ai découvert sur place les produits SpieziaOrganics et Eselle, ce sont en effet de supers produits. Comment tu les as connus?

laurent 02/10/2007 22:49

bonjour,Pour ceux qui désirent des cosmetiques 100 % bio, il faudrait voir en angleterre des lables tel que SOIL ( minimun 70% d\\\'ingrédients bio)Mes marques préférés : Essential care, trevarno et Spiezia Organics ( du fait main, de l art )bonne journée
 

patrizia 01/07/2007 23:13

bonjour, je ne sais pas qui vous êtes mais je trouve vraiment dommage que cette supposée enquête soit aussi superficielle. Il en faut quand même un peu plus qu'une visite à un salon pour distribuer des bonnes et des mauvaises notes à des produits, qu'ils soient bio ou pas. Vous êtes élogieuse en ce qui concerne Börlind, ok, ils ne sont pas mauvais mais soyez de bonne foi, les produits contenaient encore des paraben l'année dernière. Je ne sais pas où ils en sont aujourd'hui. Quant à Léa Vital, non, cette société ne sent pas mauvais du tout. Si toutes les boîtes pouvaient avoir leur éthique. Allez donc faire un tour dans leur usine près de La Rochelle, vous aurez une idée plus précise de leur travail. Beaucoup de leurs produits contiennent des plantes biologiques. Et quand ils disent "produits naturels", ce sont des produits naturels, par exemple, certaines plantes ne sont pas bio mais d'excellente qualité. J'ai visité le site de récolte de l'huile d'argan par exemple et il n'y a rien à dire, c'est bien et équitable. La société reverse, comme quelques autres grandes sociétés, 1 % de leurs bénéfices à des associations bio (ici, Kokopelli, graines bio).
Cordialement